Le Restaurant du Mois

L’Hôtel Du Peyrou

Ha l’automne est là !

Et moi je me réjouis, j’adore l’automne mais pour une raison bête comme chou :

C’est mon anniversaire !

Alors pour ce mois un peu spécial, je m’offre un beau cadeau, je vais manger à l’Hôtel du Peyrou à Neuchâtel.

Hôtel du Peyrou
Un des chemins qui mène au Paradis 🙂

Rien que d’ en parler j’ai les papilles qui frétillent. Déjà l’endroit est sublime le Palais du Peyrou est somptueux, la décoration intérieure un mélange très réussi de modernité et d’éléments du passé qui ont fait la grandeur de ce superbe édifice.

Hôtel du Peyrou 6

Hotel du Peyrou 3

Hôtel du Peyrou 4 Hôtel du Peyrou 5

Le service est incroyable, professionnel, attentif, aimable et joyeux ce qui est rare pour un restaurant gastronomique mais cela fait une vraie différence. L’atmosphère n’est pas guindée comme cela peux arriver parfois dans ce type d’établissement mais au contraire calme, sereine, vivante et accueillante.

Et si comme moi vous êtes difficile (allergies et intolérances alimentaires), ils trouvent toujours une solution minute, le rêve !

Et la cuisine me direz vous, la carte change 5 fois par an, les produits sont de saison.

Le Chef C. Penlington offre une cuisine créative, originale, les saveurs sont subtiles mais concentrées, les cuissons précises et toujours justes, quelques plats sont plus audacieux que d’autres. En tant que convives on se sent tout d’un coup une âme d’aventurier, tout en restant à table, fabuleux non ?

Un petit florilège de notre repas, ce midi :

Raviolis de crevettes aux épices asiatique. Un vrai délice !
Raviolis de crevettes aux épices asiatiques.
Un vrai délice !
Tellement beau et bon que cela mérite amplement un close-up.
Tellement beau et bon que cela mérite amplement un close-up.
Un lièvre à la Royale d'anthologie.
Un lièvre à la Royale d’anthologie.
Et aussi un close-up pour celui-ci !
Et aussi un close-up pour celui-ci !
Coquilles Saint-Jaques et supplions au safran. Pas de close-up pour celui-ci , trop pressée de le déguster :)
Coquilles Saint-Jacques ,supions au safran et réduction de coriandre. Pas de close-up pour celui-ci , trop pressée de le déguster 🙂 et dieu que c’était bon! Ces petits zestes de citron, cette encre de seiche… c’était divin

Et voilà de dessert qui arrive !

Une tare tatin et sa boule de glace vanille et ce caramel de pomme ( enfin je crois) . Simple , raffinée et intense.
Une tare tatin et sa boule de glace vanille et ce caramel de pomme ( enfin je crois) . Simple , raffinée et intense.

Si vous n’aimez pas un aliment, goûtez-le chez lui et comme par magie, vous l’aimerez. Oui je sais cela paraît fou mais pour avoir eu la chance de vivre cette expérience plusieurs fois je me dis que c’est là où on voit la patte des grands chefs.

Finesse, choix du produit a maturité, dextérité dans l’élaboration, subtilité dans la présentation, comment ne pas aimer la cuisine du Chef Penlington ?

Je ne peux pas vous répondre, parce que moi je suis fan J !

Pour plus d’info :

http://www.dupeyrou.ch

https://www.facebook.com/www.dupeyrou.ch

Hôtel DuPeyrou 1

2000 Neuchâtel

032 725 11 83

info(at)dupeyrou.ch

Même leur déco de table est à tomber !

Hôtel du Peyrou 14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s