La Focaccia

J’ai un souvenir très précis de la première fois que j’ai mangé de la Focaccia… C’était à Aosta dans le val d’Aoste en Italie. Nous y allions assez volontiers quand j’étais enfant pour y faire le plein de provisions et de produits que nous ne trouvions pas en Suisse à cette l’époque. He oui, le pèlerinage gastronomique fait partie intégrante de mon ADN ! Faire 220 km pour trouver les tomates parfaites pour mettre en conserves, du jambon de Parme savoureux ou de la Fontina, est normal…

Goûter aux spécialités locales dans la rue principale pavée de larges pierres, installée en face de la boutique de pâtes fraiches, un souvenir impérissable de crespelles à la Fontina me revient aussi, mais ça, c’est une autre histoire … Comme la succulente Focaccia dans cette boulangerie juste à côté, ma préférée celle aux olives ou encore mieux celle aux oignons !

Enfin bon, tout cela pour vous dire que la Focaccia est parfaite pour vos sandwiches, vos pique-niques ou autres apéros dinatoires.

Après moult essais, celle que je préfère qui est bien moelleuse et croustillante est la Focaccia pugliese car sa pâte contient de la pomme-de-terre.

Focaccia
Focaccia

Focaccia

  • 500 gr de farine (type 0)
  • 200ml d’eau tiède
  • 10 gr de sel
  • ½ cube de levure bio de boulanger
  • 300gr de pommes-de-terre
  • 1 pincée de bouillon
  • 1 pincée de gros sel
  • Origan
  • Huile d’olive

La recette originale est aux tomates cerise. Donc vous aurez besoin de tomates cerise. Mais bon, quant à moi je préfère celles aux olives et oignons et encore plus « hard » oignons et anchois ! (Eh oui, rien ne me fais peur !).

Vous l’avez compris chacun agrémentera cette Focaccia à sa guise, selon ses gouts, ses envies ou ce qui reste au frigo !

Pelez les pommes-de-terre et faite les cuire à l’eau avec un peu de sel. Pour gagner du temps et de l’énergie, je cuis les pommes-de-terre au micro-onde, (un peu d’eau, un récipient adéquat et du film alimentaire spécial micro-onde, mettez les pommes-de-terre dans le récipient, ajoutez l’eau et le bouillon, mélangez et couvrez avec le film) cuisson à 800° pendant 5 minutes.

Ne jeter surtout pas l’eau de cuisson, nous allons l’utiliser pour délayer la levure.

Réduisez les pommes-de-terre en purée dans une jatte et mélangez avec la farine et l’eau dans laquelle vous avez dilué la levure. Salez et mélangez énergiquement. Quand la boule c’est formée, continuez à la travailler sur une surface plane légèrement farinée. Enduisez vos mains d’huile et continuez à mélanger. La pâte doit être lisse, homogène et élastique.

Préparez la plaque de cuisson qui va accueillir la Focaccia et enduisez-la généreusement d’huile, (Je n’ai jamais prétendu que cette recette était light !) Déposez le pâton et étalez-le avec les doigts. C’est à ce moment que votre imagination et vos goûts prennent le dessus, vous pouvez y mettre juste des tomates cerise. Moi j’adore le mix olives de Nyons et oignons rouges. Faite lever la pâte durant 1h30 dans un endroit sans courants d’air. (Un four éteint, c’est l’idéal !) Couvrez avec un linge propre et enfournez. (Façon de parler le four étant éteint…)

Pâton qui à levé !Oignons, anchois ; que pour les grandes occasions :)

Pâton qui à levé !Oignons, anchois ; que pour les grandes occasions 🙂

 Pâton levé ;Olives noir de Nyons, oignons rouge et olives verte farcie à l'ail

Pâton levé ;Olives noir de Nyons, oignons rouge et olives verte farcie à l’ail

Après 1 h30 de levée, retirez la plaque avec la Focaccia qui a bien gonflé et qui sent déjà fabuleusement bon, maintenant place à la finition !

Préchauffez le four à 220°, puis saupoudrez de gros sel, ajoutez de l’huile d’olive et de l’origan. Enfournez pour 40 minutes, après 20 minutes jetez un coup d’œil et si vous voyez que la Focaccia est déjà bien dorée, n’hésitez pas à couvrir avec une feuille de papier d’alu pour les 10 prochaines minutes. Puis continuez la cuisson pour les10 minutes restantes…

Voilà c’est prêt !

La voilà prête ! Oignons / anchois

La voilà prête ! Oignons / anchois

Juste sortie du four ! Tiède ou froide elle est encore meilleure. Olives de Nyons, oignons rouge, olives verte farcie à l'ail

Juste sortie du four ! Tiède ou froide elle est encore meilleure. Olives de Nyons, oignons rouge, olives verte farcie à l’ail

Comme vous le savez déjà, je parle sans cesse de cuisine et de bons petits plats à mon entourage donc on sait que je suis toujours à l’affut de produit d’exception.

Pour faire de bonnes pizza ou Focaccia la farine idéale et celle dite « 0 » qui est très difficile à trouver en Suisse mais quelques moulins en produisent. L’un de mes charmants collègues a eu la bonne idée de m’en apporter. Donc, si vous êtes à la recherche de ce produit, vous pouvez vous rendre au Moulin de Vicques, vous trouverez sur leur site toutes les farines qu’ils produisent, dont la fameuse Farine « Pizza » qui est une vraie merveille.

La Focaccia

En Italie, il y a des biscuits que l’on appelle « Brutti ma buoni » ce qui reviendrait à dire « Affreux mais bon ». Les olives de Nyons pourraient très bien porter aussi cette dénomination. Elles sont petites, toutes fripées, de tailles différentes et peu ragoutantes pour un non-initié. Mais une fois qu’on les a gouté, on ne peut plus s’en passer. Une saveur délicate, subtile, mais explosive qui fait frissonner vos papilles gustatives. Tiens, rien que d’en parler j’en salive d’envie. Ces olives viennent de Provence, elles sont cueillies en hiver car elles résistent au froid, elles sont toutes fripées pour cette raison…

En Suisse vous en trouverez sur les marchés et à la Coop.

Olives Noires de Nyons

Olives Noires de Nyons

Publicités

Fleurs de courgettes, le retour ! Mais en tempura cette fois !

Après avoir mis en ligne la recette précédente, j’ai eu des feedback enthousiastes sur le fait de manger des fleurs comme plat principal. Le concept a beaucoup plu et je ne peux que m’en réjouir ! Donc voici la recette des fleurs de courgette en tempura. Je dois avouer que même si j’adore la nourriture frite, (comme tout le monde le sait tout ce qui est frit est bon J …), j’ai toujours une certaine appréhension à en faire, peur de me brûler, qu’ensuite cela sente mauvais dans la maison et de ne pas savoir que faire de l’huile après utilisation ! (non, non la jeter dans les toilettes ou dans l’évier n’est pas une solution).

Alors comme ma Maman est une pro de la friture, (pour notre plus grand plaisir), je l’ai observée afin d’en prendre de la graine…

Fleurs de courgettes en tempura

Fleurs de courgettes en tempura

Infos importantes !

Ce qu’il faut savoir ; l’huile doit avoir une température de 180 /190 degrés. Plus l’huile est chaude et plus l’aliment que l’on y plonge est froid, plus le résultat sera gonflé et léger. Après avoir utilisé l’huile, lorsqu’elle est encore chaude y jeter un peu de cannelle, l’odeur de friture sera moins tenace. Ensuite pour l’éliminer, il y a grâce au tri sélectif dans votre ville, un récipient prévu afin de récolter l’huile usée. C’est pas beau la vie !?

Ingrédients pour 4 personnes :
  • 20 Fleurs de courgettes
  • Sel
  • Poivre de fleurs
  • Une poignée de farine
Pour la pâte à tempura :
  • 1oeuf
  • 25cl d’eau glacée gazeuse
  • 150 gr De farine
Pour la friture :
  • Huile d’arachide
Préparation des fleurs :

Prenez les fleurs de courgette et mettez-les sur du papier absorbant en « soldat », les unes à côté des autres.

Puis prenez-les doucement, ouvrez-les sans les déchirer et enlevez le pistil.

Pour ce faire, c’est assez simple, le pistil ressemble à un petit arbre avec un tronc et un joli feuillage jaune un peu poisseux. Il faut donc abattre le tronc… Introduisez votre doigt dans la fleur, vous y trouverez le pistil au fond. D’un coup sec à la base du pistil, poussez le tronc d’un côté ou de l’autre et celui-ci se détachera. Ne prenez pas le pistil par la partie jaune et poisseuse car non seulement le tronc risque de rester dans la fleur, mais vos doigts seront tout jaunes et tout poisseux. Bon je ne vous cache pas que ça risque d’arriver de toute façon mais avec cette méthode, il y aura quand même moins de risques.

Quand c’est fait, jetez le pistil et couvrez les fleurs avec un autre papier absorbant. Le papier absorbant va permettre de sécher la fleur qui ainsi rejettera moins d’eau à la cuisson.

Fleurs de courgettes

Fleurs de courgettes

Pistils

Pistils

Préparation de la tempura :

Battez l’œuf dans un grand bol, ajouter l’eau glacée gazeuse et continuez à battre. Incorporez la farine, mais ne mixez pas trop, si il reste quelques grumeaux ce n’est pas grave.

Préparation de la friture :

Versez l’huile dans une grande sauteuse, (munie d’un fond de 8 cm) et faites chauffer jusqu’à 180/190 degrés, (si vous avez un thermomètre de cuisine c’est le moment de l’utiliser, sinon prenez un bout de pain et plongez-le dans l’huile, si il grésille et devient doré, c’est tout bon).

Versez la poignée de farine dans une assiette, enrobez les fleurs de farine puis plongez-les dans la pâte. Ensuite, déposez-les délicatement dans l’huile chaude.

Quand la pâte commence à se figer, rajoutez un peu de pâte sur les fleurs en train de frire, (avec une baguette en bois), après 2 à 2 ½ minutes lorsqu’ elles sont dorées vous pouvez les retirer avec une écumoire et les déposer délicatement sur une feuille de papier absorbant et les saler. Servez aussitôt…

Voilà c’est prêt ! Bon appétit…

En action !

En action !

Juste sortie de la poêle !

Juste sortie de la poêle !

Prêt à déguster

Prêt à déguster

Un livre :

Nouilles asiatiques de Beverly Le Blanc

J’ai ce livre dans ma bibliothèque culinaire. Eh bien oui, au vu du nombre d’ouvrages… Les autres livres ont migrés dans une autre pièce depuis 2004, mais j’y reviens sans cesse !

Vous y trouverez aussi, des recettes de salades, de soupes ou de préparations sautées. Une profusion de types de nouilles :

  • au sarrasin
  • de riz
  • aux œufs
  • de blé
  • vermicelles

Et j’en passe… Presque chaque pays asiatique y est représenté, c’est facile et délicieux.

Nouilles Asiatiques

Nouilles Asiatiques