Mini vol-au-vent crevettes et calamars au brandy

Mini vol-au-vent crevettes et calamars au brandy
Une recette

Si vous avez suivi le blog, il doit vous rester des crevettes et de la persillade. Donc on va partir sur cette base pour faire ces mini vol-au-vent crevettes et calamars au brandy. Je dois vous l’avouer, à la base c’est une recette de ma maman qui est un vrai cordon bleu ! Je l’ai mise à ma sauce et parce que vous êtes chanceux, je la partage avec vous. Vous pouvez aussi en faire des vol-au-vent de taille normale accompagnés d’une petite salade, cela fera un plat principal très agréable.

Comme vous l’avez compris je suis une partisane de la finger food, j’adore manger avec les doigts et faire des mini buffets avec plein de plats différents.

On peut bien sûr faire soi-même les vol-au-vent mais je dois vous avouer que pour le coup, je les achète soit chez le boulanger, soit en grande surface. Il vous en faudra 24 pour cette recette.

Les ingrédients

Ingrédients pour 8 personnes pour des mini ou 4 personnes si on prend l’option grand vol-au-vent :

  • 400 gr de crevettes crues de préférence
  • 1 grand calamar
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • ½ bouquet de persil plat
  • 24 mini vol-au-vent
  • 2 c.c d’huile
  • Sel
  • Poivre
  • Tabasco (facultatif)
  • Brandy
  • 25 cl de double crème de gruyère ou alors de la crème allégée (si vous faites attention à votre ligne).
Calamar et crevettes

Calamar et crevettes

Hacher finement l’oignon, le persil et l’ail et les mélanger intimement. Si vous avez un robot, c’est le moment de l’utiliser. Pendant ce temps faire chauffer l’huile dans votre poêle.

Dans un grand bol, mettre les crevettes et les passer sous l’eau chaude si elles sont congelées (voir l’article du 1.02.14 pour le choix et la préparation des crevettes). Faites de même pour votre calamar, s’il est congelé. Si vous avez de la chance et qu’il est frais, le vider, enlever la peau sombre et le tailler finement en petit morceaux. Faire de même pour les crevettes.

Mettre votre persillade dans la poêle et faire revenir 2 minutes puis rajouter les crevettes coupées finement ainsi que les calmars. Au bout de 5 minutes, rajouter une rasade de brandy et laisser réduire. Quand le mélange commence à dorer, sortir la poêle du feu et ajouter la crème. Remettre sur le feu, laisser réduire et bien gratter le fond pour récupérer les sucs de cuisson. Il est important que le mélange ne soit pas trop liquide car cela ramollirait les coques des feuilletés trop vite.

En parlant des coques, faire chauffer votre four au thermostat 150 et les enfourner pendant 10 minutes histoire qu’elles soient tièdes au moment de servir.

Laissez reposer 5 minutes, puis mettez la farce dans les vol-au-vent, voilà c’est prêt !

Mini Vols-au-vents crevettes et calmars au brandy

Mini Vols-au-vents crevettes et calmars au brandy

Il peut arriver qu’il vous reste de la farce, ce qui est assez rare j’en conviens. En fait cela ne m’est jamais arrivé…

Mais au cas où, vous pouvez faire avec le reste de la farce une très bonne sauce pour les pâtes. Comme les ingrédients sont coupés finement, je vous encourage à prendre des pâtes creuses comme les Penne et encore mieux des Penne Rigate. La Penna étant creuse, la sauce peut y pénétrer et comme elle est rayée (Rigate) cette même sauce « attache bien à la pâte ».

Mes pâtes sèches préférées sont de la marque napolitaine Rummo. Elle ont une tenue à la cuisson juste exceptionnelle et la mâche est un rêve éveillé ! Le seul problème est qu’une fois qu’on les goûte, il est très difficle de revenir aux pâtes standards …

Pâtes Rummo

Pâtes Rummo

Rallonger la farce en rajoutant un peu de crème et 2 c.s d’eau des pâtes quand celles-ci ont fini de cuire. Et vous obtenez :

Penne Rigate aux crevettes et calamars !

Penne Rigate crevettes et calamars au brandy

Penne Rigate crevettes et calamars au brandy

Comment cuire les pâtes ?!

Force est de constater que la plupart des gens croient savoir cuire des pâtes mais malheureusement ce n’est pas le cas. Je ne compte pas les fois où, invitée à un souper ou à un lunch, rien qu’en arrivant dans la cuisine, je sais que la cuisson des pâtes va être on va dire « compliquée ».

Pour éviter un fiasco il faut appliquer quelques règles simples et dans un certain ordre.

  1. votre casserole doit pouvoir contenir une très grande quantité d’eau même si vous n’avez pas beaucoup de pâtes à cuire. Vous pouvez déjà chauffer une partie de l’eau dans une bouilloire et mettre la plaque sur feu très vif avec un fond d’eau ainsi cela bouillera plus vite (soit 1litre voir 1,5 litre d’eau pour 100 gr de pâtes)
  2. Quand l’eau boue et seulement à ce moment-là, mettez une grande quantité de gros sel, minium 2 grosses cuillères à café bombées par personne (10 gr de sel par personne). Si vous ne le faites pas à ce moment-là, les pâtes vont coller et elles n’auront pas de goût. N’ayez crainte, elles ne seront pas trop salées, mais juste savoureuses comme il faut. Quand vous introduisez le sel dans cette petite mer déchaînée, le bouillonnement va se calmer quelque secondes, touiller vigoureusement et dès que le brouillement reprend y jeter les pâtes.
  3. Avant la fin de la cuisson prendre l’eau des pâtes soit avec une cuillère, soit avec une tasse, et la mettre dans votre sauce. L’amidon que contient cette eau permettra d’amalgamer la sauce et de la rendre plus « collante » sur les pâtes. Ainsi, vous aurez votre sauce sur les pâtes et non au fond de l’assiette.
  4. Egouttez–les et remettez-les dans la casserole de cuisson des pâtes y ajouter la sauce, mélangez et servez

C’est prêt !

Un livre

Livre de cuisine immangée ou immangeable à l’usage des curieux.

Le titre est curieux je vous l’accorde volontiers. Moi cela m’a intriguée et m’a fait beaucoup rire. L’ouvrage est pétillant et plein d’esprit. L’auteur François Cornu n’est pas cuisinier ou journaliste culinaire mais un médecin-psychiatre et psychanalyste et surtout, un vrai féru de cuisine. Il nous fait partager un savoir pantagruélique de façon légère et drôle accompagné de dessins adorables. Mais n’ayez crainte, il y a aussi des recettes tout à fait mangeables et qui vont vous mettre l’eau à la bouche.

Mini vol-au-vent crevettes et calamars au brandy

Un restaurant coup de cœur dans notre région

En parlant de poisson, et même si malheureusement la saison des fruits de mers arrive bientôt à sa fin, un endroit où j’adore aller déguster des huitres ou des plateaux de fruits de mer est Le Cardinal à Neuchâtel. L’endroit est très beau, les murs sont recouverts de faïences colorées représentant des paysages, le service souriant et efficace, la carte saisonnière est toujours pleine de bonnes surprises je vous recommande aussi leur très bonne soupe de poisson avec sa rouille : un délice !

http://www.lecardinal-brasserie.ch

Le CardinalLe Cardinal

Le Cardinal

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Je peux dire sans ambages que cette recette assez simple me fait toujours énormément plaisir car elle regroupe quelques-uns de mes aliments préférés et agit comme un rayon de soleil en hiver.

Je ne vais pas vous faire la liste des bienfaits de chaque aliment car personnellement, quand je vois « cuisine bien-être » quelque part, je pars en courant ! La cuisine vous fait du bien si vous avez plaisir à la faire et à la manger. Voilà ma philosophie.

Je choisis toujours des crevettes crues car si elles sont déjà cuites, on ne sait jamais dans quoi et comment. Donc si vous avez le choix, prenez-les crues et fraîches, sinon crues et congelées.

Personnellement, je les achète congelées dans une épicerie thaïlandaise car l’avantage principal est qu’elles ont été préalablement « déveinées ». Oui, vous savez le trait noir sur le dos de la crevette qui ressemble à une veine, en fait ce n’en est pas une, c’est le système digestif de la crevette, l’estomac et le côlon, tout en un… Mère nature fait des merveilles mais vous voilà prévenu.

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Pour le pamplemousse, il faut choisir ceux qui ont le plus de coups de soleil. Et oui, si la peau de cet agrume se colore parfois d’un rouge orangé, cela veut dire que le fruit a été exposé au soleil sur cette face en particulier et qu’il est donc plus sucré. Ma préférence va vers les pamplemousses roses de Floride

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

L’avocat !

Si vous n’êtes pas pressé, prenez-le un peu dur et faites le mûrir à la maison, soit à côté de pommes, soit enrobé dans du papier journal. N’ayez crainte de le tâter, c’est tout ce qu’il mérite ! S’il est souple sous les doigts, il est prêt à être dégusté. Si vous devez le faire en sauce ou en purée vous pouvez le choisir « mou ».

Ingrédients pour 4 personnes :

400 gr de crevettes crues de préférence

2 gousses d’ail

1 oignon

½ bouquet de persil plat

2 c.c d’huile

Sel

Poivre

Brandy ou cognac

2 pamplemousses roses de Floride

1 ou 2 avocats dépendamment de la taille.

Pour la vinaigrette :

2 c.s de sauce soja bio peu salée

1 mandarine

1 lime

Hacher finement l’oignon, le persil et l’ail et les mélanger intimement. Si vous avez un robot, c’est le moment de l’utiliser. Pendant ce temps faire chauffer l’huile dans votre poêle.

Dans un grand bol, mettre les crevettes et les passer sous l’eau chaude si elles sont congelées.

Mettre votre persillade dans la poêle et faire revenir 2 minutes puis rajouter les crevettes qui vont rosir de plaisir. Quand elles sont cuites, rajouter une rasade de brandy et laisser réduire. Quand elles commencent à être dorées, elles sont prêtes ! Vous pouvez les sortir du feu et les réserver pour plus tard.

Il faut maintenant s’attaquer au pamplemousse et le peler à vif.

Peler l’avocat comme si c’était une banane. Couper des tranches et les mélanger avec les quartiers de pamplemousse.

La vinaigrette est assez simple, j’utilise de la sauce soja japonaise bio de la marque Kikoman qui est 50 % moins salée, je la mélange avec jus d’une mandarine et celui d’une lime. Et la vinaigrette est prête.

Dresser les tranches d’avocats, les quartiers de pamplemousse puis les crevettes tièdes. Arroser de sauce.

C’est prêt!

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Un Livre

La Colère des aubergines par Bulbul Sharma.

Ce récit gastronomique qui regroupe plusieurs nouvelles ne peut que vous mettre l’eau à la bouche.

Un instantané de vie de femmes qui nous font partager leurs peines, leurs joies et leurs envies à travers 23 recettes plus savoureuses les unes que les autres.

Un voyage en direct pour l’Inde qui rappelle à ceux qui y sont déjà allés les odeurs envoûtantes, les couleurs chatoyantes de cette fantastique cuisine, et aux autres l’envie irrépressible de les découvrir.

Merci Madame Sharma pour ce voyage fantastique !

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Comment pelez à vif un pamplemousse

Pour cette « opération » un couteau bien aiguisé et indispensable !

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Retirez un chapeau des deux extrémités.

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Glissez le couteau entre la peau blanche qui est très amère et la chaire rose et parfumée. Allez y gentiment rien ne presse et faite le tour du fruit pour enlever toutes la peau blanche.

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Il faut maintenant prélevez les quartiers un à un. Glissez le couteau entres les peaux qui séparent les quartiers de chaque côté.

Salade de crevettes, pamplemousses et avocat

Répetez l’opération pour tous les quartiers puis récupérez le jus du fruit