Okonomiyaki mon amour

img_1649
Okonomiyaki by Mapetitegourmandise & Echaloteandco – credit photo Echaloteandco

une recette japonaise à 4 mains avec Emily de @maptitegourmandise.

Ravie de vous présenter ici la première collaboration de l’année 2018 avec la délicieuse Emily du blog « Ma Petite Gourmandise »

Il s’avère qu’avec Emily nous avons beaucoup de points communs, l’amour de la bonne chaire, l’idée de la transmission et un amour inconsidéré pour le Japon comme beaucoup d’entre vous.C’est encore une fois Instagram qui a joué les entremetteurs et un réseau de femmes incroyables que sont les Genuine Women.

Emily est enthousiaste , talentueuse, généreuse et entière , elle fait les choses avec passion, et passer du temps avec elle est toujours un vrai bonheur.

Nous voulions vous présenter une recette japonaise facile à faire, goûteuse, roborative, conviviale et pas prise de tête. Un plat familial et qui est très difficile à trouver en Suisse. Il n’y a pas à ma connaissance un lieu qui en sert ou, de temps en temps, durant les festivals de l’été.

img_4664
Here we are ! Ma Petite Gourmandise & Echaloteandco

En japonais okonomi signifie « comme vous voulez » et yaki « grillé ». Vous l’aurez compris une des forces des Okonomiyakis et leur versatilité qui laisse le champs libre pour la composition de vos galettes et de ce que vous avez dans le frigo.

C’est une galette de chou (pointu!) aux milles saveurs, c’est un plat très intéressant de façon conceptuelle aussi, je m’explique il y a énormément de générosité ( mettez tout ce que vous voulez) et complément rigide car la sauce okonomi est OBLIGATOIRE. Il n’y a pas d’okonomiyakis sans elle!!!

Je tenais a remercier aussi Katia de Uchitomi Lausanne , qui nous a été d’une aide précieuse: ses conseils avisées vous faciliteront la vie pour l’élaboration de la recette express. Et sa boutique vous permettra de trouver tous les ingrédients dont vous aurez besoin.

Nous vous présentons deux façons de faire cette recette , la façon minute et celle maison qui sera sans gluten.

C’est partie pour la façon minute !

Okonomiyaki Express !

pour 4 galettes de 25 cm de diamètre ou 8 plus petites ( 4 personnes)

Ingrédients :

 pour la pâte:

  •  400g de chou pointu ( vous en trouverez en grande surface Migros, Coop ou en magasin bio)
  • 2 oeufs
  • 1 mix de farine pour okomomiyaki ( 200gr) ( Uchitomi Lausanne ou Genève ou dans votre épicerie asiatique)

pour La garniture

  • 150g de poitrine de porc

Nous avons choisi la poitrine de porc (et moins grasse que le bacon) qui est l’une des plus communes avec les calamars coupé en lanières mais libre à vous de la changer :

  •  Crevettes crues décortiquées de petite taille
  •  Haricots verts
  • Asperges
  • Edamame (fèves de soja)
  • Grains de mais
  • Ce qui vous fait plaisir ou mixez les différentes garnitures en ensemble.

 pour Servir

  • Sauce Okonomi de la marque Otafuku ( prenez un grand format, ça part tout seul)
  • Mayonnaise japonaise ( Kewpie , la aussi un grand format s’impose, c’est très addictif )
  • Katsuobushi (des flocons de bonite séchée)
  • A0-Nori des paillettes d’algues
  • Des perles de fritures de calamares ( oui c’est bizarre mais c’est super bon, promis)
  • Oignons de printemps (oignons en tige)
  • Huile végétale pour la cuisson
img_4726
Une partie des ingrédients – credit photo Mapetitegourmandise

 

Methode:

Ouvrir le mix de farine et suivre les indications ( oui c’est en japonais mais il y a des dessins, il vous faudra rajouter des oeufs à ce moment-là)

Émincer finement le chou pointu, puis l’incorporer au mélange.

Préparer les garnitures pour la cuisson .

Préparer aussi les différentes sauces et assaisonnement pour finaliser le plat après cuisson.

Faire chauffer une poêle avec une à deux cuillères à soupe d’huile.

Lorsqu’elle est bien chaude et verser le mélange. Etaler la pâte à l’aide d’une spatule de façon homogène sur une épaisseur d’environ 2,5 cm.

Baisser à feu moyen , couvrez avec un couvercle et faire cuire 5 minutes, le fond doit être doré.

Recouvrir avec la garniture de votre choix ( poitrine de porc, calamars, crevette, légumes ou autres)

Retourner la galette à l’aide d’une spatule et pressez-la légèrement pour égaliser la cuisson pendant 5 minutes, couvrez à nouveau.

Retrouvez une dernière fois la galette pour voir le côté garni au-dessus, laissez cuire encore 2/ 3 minutes.

Débarrassez sur une assiette, nappez généreusement l’okonomiyaki de sauce okonomi, de mayonnaise, d’ao-nori (paillettes d’algues) , d’oignons de printemps finement coupés et de Katsubuoshi.

Admirez les copeaux de bonnets séchées danser au contact de la chaleur , c’est trop mignon. Mangez chaud c’est comme ça que c’est le meilleur.

Rien que de lire la recette j’ai trop envie d’en manger 🙂

 

 

Et maintenant la version maison et sans gluten.

Okonomiyaki Libre de Gluten !

img_1649
Okonomiyaki by Mapetitegourmandise & Echaloteandco

pour 4 galettes de 25 cm de diamètre ou 8 plus petites ( 4 personnes)

 

img_4726
Une partie des ingrédients – credit photo Mapetitegourmandise

Ingrédients :

pour la pâte:

  • 400 gr de chou pointu
  • 200gr de farine de riz ou de sarrasin (celle de riz étant plus neutre en goût)
  • 2 c.c de levure chimique sans gluten
  • 20cl de dashi ( bouillon de poisson japonais , que vous trouverez en granule)
  • 4 oeufs
  • 80 gr de fécule de pomme de terre ou d’igname
  • 1 pincé de sel

pour La garniture

  • 150 gr de poitrine de porc

nous avons choisi la poitrine de porc (moins grasse que le bacon) qui est l’une des plus communes avec les calamars coupé en lanières mais libre à vous de la changer :

  • Crevettes crue décortiqué de petite taille
  • Haricots verts
  • Asperges
  • Edamame (fèves de soja)
  • graine de mais
  • ce qui vous fait plaisir ou mixez les différentes garnitures en ensemble.

pour servir

  • Sauce Okonomi de la marque Otafuku ( prenez un grand format ça part tout seul)
  • Mayonnaise japonaise ( Kewpie , la aussi un grand format s’impose, c’est très addictif )
  • Katsuobushi – des flocons de bonite séchée
  • A0-Nori des paillettes d’algues
  • Des perles de fritures de calamares ( oui c’est bizarre mais c’est super bon, promis)
  • Oignons de printemps
  • Huile végétale pour cuisson

Méthode:

Tamiser la farine, ajouter le sel et la levure

Battre les oeufs et les mélanger au dashi ( bouillon de poisson)

Incorporer très doucement ce mélange à la farine en remuant sans cesse pour obtenir une pâte homogène.

Rajouter la fécule (ou l’igname finement râpé) et bien mélanger.

Emincer finement le chou pointu et l’incorporer au reste.

Préparer les garnitures pour la cuisson .

Préparer aussi les différentes sauces et assaisonnement pour finaliser le plat après cuisson.

Faire chauffer une poêle avec une à deux cuillères à soupe d’huile.

Lorsqu’elle est bien chaude et verser le mélange. Etaler la pâte à l’aide d’une spatule de façon homogène sur une épaisseur d’environ 2,5 cm.

Baisser à feu moyen , couvrez avec un couvercle et faire cuire 5 minutes, le fond doit être doré.

Recouvrir avec la garniture de votre choix ( poitrine de porc, calamars, crevette, légumes ou autres)

Retourner la galette à l’aide d’une spatule et pressez-la légèrement pour égaliser la cuisson pendant 5 minutes, couvrez à nouveau.

Retrouvez une dernière fois la galette pour voir le côté garni au-dessus, laissez cuire encore 2/ 3 minutes.

Débarrassez sur une assiette, nappez généreusement l’okonomiyaki de sauce okonomi, de mayonnaise, d’ao-nori (paillettes d’algues) , d’oignons de printemps finement coupés et de Katsubuoshi.

Admirez les copeaux de bonnets séchées danser au contact de la chaleur , c’est trop mignon. Mangez chaud c’est comme ça que c’est le meilleur.

Rien que de lire la recette j’ai trop envie d’en manger 🙂 ( oui encore!)

Nous espérons que vous allez adorer cette recette , comme nous nous l’aimons et nos proches aussi.

Bon appétit !

IMG_4717
Okonomiyaki by Ma Petite Gourmandise & EchaloteandCo – Credit Photo Mapetitegourmandise
Publicités

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Recette

Salade de Carpaccio de Boeuf à la Japonaise

C’est une salade qui est dans mon panthéon personnel depuis longtemps. J’ai toujours beaucoup de plaisir à la faire et à la manger ce qui est une très bonne raison pour en parler ici.

Je suis une passionnée de gastronomie japonaise et c’est lors de mes différentes recherches dans mes moult livres de cuisines nipponnes, que cette recette est née.

Il est évident pour moi que je pourrais manger des sushis tous les jours mais la cuisine japonaise ne se résume pas qu’à cela est c’est très bien comme ça. C’est une cuisine de saison, fine qui va à l’essentiel « mettre en avant le goût du produit »

Cette recette est fraiche, facile, savoureuse et rapide. Le rêve !

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 200 gr de Carpaccio de Bœuf,

(Si vous n’en trouvez pas, la viande utilisée pour la fondue chinoise fait très bien l’affaire aussi, il faut juste qu’elle soit très fine)

  • 1 concombre moyen
  • 1 oignon rouge moyen
  • Sel

Pour la sauce :

  • 3 c.s d’huile d’arachide
  • 2 c.s de sauce soya (prenez de la sauce Kikkoman Bio elle est moins salée)
  • 2 c.c de sucre en poudre
  • 1gousse d’ail

(finement râpée ou écrasée, presse-ail). Au japon l’ail est gratté grâce à des petites râpes, le goût est vraiment différent essayez même si vous avez une râpe normale, ça vaut le détour.

Râpe japonaise  ( ail, gingembre)

Râpe japonaise ( ail, gingembre)

Dans une casserole faites bouillir de l’eau, puis prenez les tranches de viande une à une avec une fourchette et plongez les 2 à 3 secondes dans l’eau bouillante.

Posez les sur du papier absorbant que vous avez préalablement mis sur une assiette. Pour en retirez l’excèdent d’eau et réservez dans un bol.

Emincez très finement le concombre, dans l’idéal avec une mandoline ou un robot ménager. Mettez le concombre ainsi coupé dans un bol et saupoudrez d’un peu de sel, puis laissez dégorger de 5 à 10 minutes. Puis passez- le sous l’eau et essorez le pressant doucement mais avec force avec la main. C’est prêt quand le concombre à changer de couleur, c’est un vert émeraude plus dense.

Concombres avant et après le passage au selConcombres avant et après le passage au sel

Concombres avant et après le passage au sel

Emincez l’oignon et faites-le tremper une minute dans un bol d’eau froide. Sortez-le et essore-le énergiquement avec la main. Comme il se consomme cru, son goût sera moins prononcé.

La sauce :

Mélangez tous les ingrédients, laissez le vinaigre dissoudre le sucre.

Mélangez le concombre, le carpaccio et l’oignon puis versez la sauce, laissez reposer 2 minutes.

Voilà, c’est prêt !

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

L’ail

Une plante qui est utilisée en cuisine comme condiment et sans laquelle il me serait difficile de cuisiner : l’ail. Toutes les civilisations connaissent ce condiment extraordinaire. Au temps de l’ancienne Egypte il était même considéré comme une divinité, c’est dire si ces gens savaient vivre ! Les archéologues en ont retrouvé une représentation à l’intérieur de la pyramide de Khéops.

Lors des jeux olympiques les athlètes grecs de l’époque en consommaient juste avant les compétitions pour se donner de la vigueur (tiens, je vais monter un stand durant le prochain tour de France, on ne sait jamais !).

Bon il est vrai que cette « rose puante » ne faisait pas l’unanimité partout certain temple ne permettait pas l’accès à ceux qui en consommait (ça va pas être possible, monsieur !). Il n’empêche que les vertus thérapeutiques (antibiotique naturel, antiallergique) et aphrodisiaque de cette plante ne sont plus à démontrer Aristote et Louis Pasteur sont d’accord avec moi (en Inde, les moines qui sont dans l’abstinence demandent des plats sans ail et sans oignon). Alors qu’il soit nouveau, en fleur, en gousse, en feuille, consommez-en ! Une pastille de chlorophylle et on ne sent plus rien !

Salade de Carpaccio de Bœuf à la Japonaise

Un Livre

Sushi Manga par Chihiro Masui.

Vous voulez vous lancez dans les sushis fait « maison » car vous n’avez peur de rien et que vous voulez épater vos amis. C’est possible mais soyez humble, un maître sushi fait un apprentissage de 10 ans avant de finaliser sa formation et les 7 premières années il ne touche pas un poisson.

Quoiqu’il en soit vous êtes déterminé, Sensi Masui sera alors votre meilleur professeur et ce livre qui mixe le sérieux du livre de cuisine et le fun du manga ne pourra que vous plaire car c’est aussi une vraie leçon de culture japonaise. Tous les « do & don’t « sont expliqué en dessin ce qui bien utile quand on n’a pas une grand-maman japonaise ou un maître sushi sous la main pour vous dire que vous vous trompez. Ce livre vous montrera pas à pas l’élaboration fantastique de ce plat emblématique qui a conquis la planète !

Bonne adresse japonais !

Mon épicerie japonaise préférée « Uchitomi » à Lausanne et à Genève. Allez faire un tour cela en vaut largement la peine. Le personnel est extraordinaire est répondra avec plaisir à toute vos questions !