Soupe Soleil

 

Un lundi comme les autres, après 8 heures passées au soleil, je travaille dans les montagnes – quelque fois cela a du bon.

Me voilà de retour en ville, j’aime l’endroit où je vis mais parfois en hiver le lac se mélange au brouillard et une réaction se produit, le froid vous transperce les os. Même si une doudoune moelleuse vous entoure, rien n’arrête ce froid si particulier. L’atmosphère change on ne reconnait plus les rues, la vision se brouille à 2 mètres. Féerique, mystérieux, tranchant, une seule envie : filer sous la couette et pour les plus chanceux allumer un feu de cheminée.

Comme je n’ai pas de cheminée mais que j’ai trouvé en ce lundi, des vongoles verace et des magnifiques crevettes, je me dis que je vais me réchauffer à ma façon avec une soupe si brillante et rayonnante qu’elle combattra ce brouillard insidieux.

Je fais dégorger mes vongoles et je réfléchis à ce que j’ai dans mon congélateur, ha oui ! il me reste ce bouillon de crustacés si savoureux et ces pinces de crabes des neiges, ha !voilà encore de l’ail d’ours que j’avais soigneusement mis de côté au printemps. Mais ce congelo c’est la caverne d’Ali baba (qui était un mec assez cool à ce que l’on dit) ! Je reviens vers mes placards et ma belle boite de piment coréen Gochugaru me fait de l’œil, elle sera aussi de la recette.

Je vois aussi une bouteille de Chablis qui va nous ravir et un fond de vermicelle de riz.

Quelle n’a pas été ma surprise quand mes amis sur FB et Instagram ont plébiscité cette belle photo. Alors comme je l’ai promis, voici la recette !

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 800 gr. de Vongole Verace
  • 600 gr. de grosses crevettes décortiquées
  • 8 à 10 pinces de crabes des neiges (Uchitomi Lausanne ou Genève)
  • 4 échalotes
  • 4 poignées de vermicelle de riz (¼ du paquet les Wai Wai, épicerie asiatique)
  • 2 verres à vin de Chablis
  • 2 cs de Sweet Chili Sauce (épicerie asiatique, voir lexique à la fin de la recette)
  • 2 cs de Gochu-garu (Uchitomi, Lausanne ou Genève, sinon piment oiseau)
  • 2 bouillons de coquillage Ariake (pour moi les meilleurs bouillons du monde J – Manor)
  • 2 cs d’huile d’Olive
  • Sel
  • 1 gousse d’ail en chemise
  • 1 poignée d’ail des ours

 

Commencez par mettre les vermicelles de riz dans un bol et couvrez-les d’eau chaude pendant 10 minutes pour réserver.

Faites dégorger vos vongoles verace dans un bol rempli d’eau et de sel. L’eau doit couler très gentiment pendant 10 minutes au minimum.

Changez l’eau 2 fois, puis vérifiez que les mollusques sont encore vivants : essayez de les ouvrir et s’ils vous résistent c’est qu’ils sont bons pour le service et vous pouvez les remettre dans l’eau dans l’attente du grand bain.

S’ils s’ouvrent à vous ou qu’ils sont casés ou ébréchés il faut les jeter, ils ne sont plus comestibles. (Astuce : ne les mettez pas dans la poubelle directement sinon ce sera une infection, un petit sac et dans la benne à ordure bien loin de la maison).

Faites mariner les crevettes dans un mélange de Gochugaru et d’huile 1 cs pendant 10 minutes. Rajoutez au mélange les pinces de crabe mais soyez délicat, elles sont fragiles. Vous ne les mettrez en cuisson qu’à la fin.

Faites votre bouillon 4 grande tasses à thé (Bodum), suivez les instructions du paquet et faites infuser ces magnifiques sachets (sans sel, ni conservateur) pendant 10 minutes.

C’est le chiffre magique 🙂 ! Maintenant que les ingrédients sont prêts, prenez une poêle, rajoutez l’huile et faites-la monter à haute température.

Les échalotes ouvriront le bal, suivies des crevettes. Faites dorer les 2. Puis mettez à part les crevettes, rajoutez les vongoles (faites attention l’huile est brûlante) et rajoutez une moitié de bouillon à ce moment-là. Couvrez avec un couvercle.

Attendez que toutes les vongoles soient ouvertes, rajoutez le vin et l’ail des ours ainsi que les crevettes à nouveau. Faites revenir à grand bouillon pendant 5 minutes.

Dans les bols de service, mettez la sauce chili et le bouillon restant, mélangez.

Rajoutez les pinces de crabes et les vermicelles dans la poêle pendant 2 minutes.

Puis délicatement, séparez en parts égales le mélange dans les bols et servez immédiatement.

Voilà, c’est prêt !

IMG_8333

 

Liste des ingrédients  et ou les trouver :

 

Pince de crabe des neiges, en vente dans les grandes surfaces dignes de ce nom, donc pas chez nous mais à Lausanne ou à Genève, sinon dans mon épicerie japonaise préféré : Uchitomi Lausanne.

crab

Pour le Gochgaru direction Uchitomi Lausanne.

Unknown

Pour la sauce Chili et les vermicelles de riz : dans votre épicerie thaï préférée.

THMPLOY007.jpg

Pour les vermicelles de Riz , Vive Wai Wai !

Unknown-1

Les bouillons  Ariake tellement tellement bon ! San sel , sans conservateur mais savoureux et aromatiques!

 

Unknown-2

 

Et le lieu magique !

https://www.uchitomi.ch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Velouté épicé de tomate aux oignons caramélisés

Cela fait maintenant une année que le blog EchaloteandCo existe et je voulais vous remercier ,vous les abonnés en particulier, déjà pour vous être abonnés ce qui est génial et aussi pour vos commentaires. De voir que vous suivez mes péripéties culinaires me remplis de joie ! De constater que vous faites mes recettes et que vous les partagez avec votre famille et vos amis m’émerveille toujours autant donc un grand, que dire, un immense merci.

Je tiens aussi à remercier les visiteurs du site qui regardent et ne s’abonnent pas mais qui sont toujours là, vos commentaires et vos likes font toujours plaisir. Et abonnez–vous !!! 🙂

Cela fait plusieurs semaines que je me prends la tête pour ce post un peu spécial de 1er anniversaire, que vous présenter? Un gâteau ? Une boisson festive ? Un plat hors du commun ? Un dessert ? J’ai jeté un coup d’œil à toutes les recettes que je vous ai proposé durant cette année et la plupart ont une histoire. Donc je me suis dis que nous allions continuer sur cette voie. Voilà la recette d’une de mes premières créations qui remonte à ma prime jeunesse et oui j’ai commencé très tôt.La soupe à la tomate !

Hé ben tout ça pour ça, on fête un anniversaire avec une soupe à la tomate, et bien oui c’est comme cela !

C’est une de mes premières créations et mes parents ainsi que ma famille, au fils du temps, l’ont toujours plébiscité. Puis après avec le temps d’autres recettes sont venues et cette soupe à la tomate c’est fait un peu oublier. De temps en temps ma maman me demandait « dis tu refais quand ta soupe ? » je lui disais « bientôt » et j’allais sur d’autres chemins gastronomiques. Donc ce n’est que justice que pour ce premier anniversaire cette soupe soit mise à l’honneur.

Ma soupe à la tomate !

Ma soupe à la tomate !

Ingrédients pour 4 personnes :

Une boite de pomodori pelati San Marzano (tomate pelée variété San Marzano) .Quand ce n’est pas la saison des tomates c’est ce qu’il vous faut. Ces tomates sont cueillis à maturité et mises en boite direct. C’est la meilleure variété de tomate pour faire les sauces et les soupes

  • 2 gros oignons rouges
  • 2 gousses d’ail
  • 1 boite de San Marzano (400gr)
  • Bouillon végétal ou de bœuf (400 ml)
  • 20 cl de crème
  • 3 « sprayer » d’huile d’olive
  • 1 rasade de vin blanc (Chablis)
  • 2 pincées d’origan
  • 2 pincées de thym
  • ½ bouquet de persil finement hâché
  • 1 c.c de Tabasco (le rouge)
  • ¼ de piment séché
  • 2 c.c. de sucre
  • 1 soupçon d’Armagnac
  • Sel
  • Poivre
Une petite soupe à la tomate ?

Une petite soupe à la tomate ?

La recette :

Faites revenir les oignons dans une casserole avec un peu d’huile, puis ajoutez du sel cela va assécher les oignons, puis rajoutez un peu de sucre et la rasade de vin blanc. Quand les oignons sont bien caramélisés rajoutez, l’ail, l’origan, le thym, le persil et la boite de tomate en entier. Attention aux éclaboussures, ainsi vous ne ferez pas peur à votre voisin qui vient de sonner à la porte avec votre tablier blanc maculé de tâches rouge.

Puis rajoutez le bouillon (vous pouvez utiliser la boite des tomates pour ce faire)

Faire réduire à feu moyen la soupe, elle doit réduire d’un quart.

Sortez la casserole du feu et avec votre robot plongeant commencer à mixer doucement.

Quand la soupe est bien onctueuse vous avez 2 possibilités : soit vous passez la soupe au chinois et vous obtenez un velouté soit vous la laissez ainsi et vous aurez une magnifique soupe.

Remettez la casserole sur le feu et rajouter la crème, elle peut être entière, demi-écrémée ou super light, là c’est vous qui décidez. Puis rajouter le soupçon d’Armagnac cela donner du tonus à votre soupe, goûtez pour les derniers assaisonnements ! Si la soupe est un peu aigre rajouter un peu de sucre en plus.

Voilà c’est prêt !

Vous pouvez servir tel quel ou rajouter un peu de crème ou des croûtons, si vous êtes gourmands vous pouvez mettre les 2.

Mais c'est pas de la soupe à la tomate ? Mais non c'est un velouté !

Mais c’est pas de la soupe à la tomate ? Mais non c’est un velouté !

Velouté épicé de tomate aux oignons caramélisés

Un livre

Petit Chefs et bonnes recettes de Lynne Dennis aux Éditions Mondo

Restons dans la nostalgie, ce livre de recettes est un des premiers que ma Maman m’a offert et oui je l’ai encore ! J’avoue j’ai un peu de mal à jeter ou à donner des livres qui me tiennent particulièrement à cœur. Car on vous les rend rarement… Enfin bon ! Je doute que vous ne trouviez encore ce livre quelque part, peut-être dans une brocante, il a quand même plus de 35 ans 🙂 . Mais si c’est le cas achetez-le et offrez-le à un jeune chef en devenir.

La soupe à l’oignon, les tomates au thon, les œufs mimosa, le poulet à la crème ou le fameux gratin de cornettes. C’est là que j’ai réalisé que mon régime maison était beaucoup plus crétois que celui de mes camarades d’écoles, suisses de souche. Et c’est là aussi que la magie opère, on s’ouvre à de nouvelles saveurs et à de nouvelles façon de faire.

C’est aussi pour cela que j’aime tellement la cuisine, elle nous permet aussi de voyager sans sortir de la maison ou de nous rappeler de bons souvenirs du monde entier.